vendredi 16 janvier 2015

A propos de Charlie et d'harmonie: je suis Pascal, contre les actes terroristes et de tout coeur avec les victimes des terroristes

Ne dirait-on pas la caricature d'un visage humain
(Dans une grotte pas très loin de Tautavel)
Depuis un temps certain j'avais arrêté d'écrire pour ce blog mais les évènements récents liés à l'attaque de Charlie Hebdo et ses suites m'ont amené à beaucoup lire et réfléchir sur le sujet. Ce  drame est un coup dur pour "l'harmonie" du monde où nous vivons et j'éprouve donc le besoin de mettre par écrit mes sentiments et réflexion sur le sujet. J'en serais heureux si cela pouvait contribuer à la réflexion d'autres personnes..

Je suis non croyant mais de culture protestante, par nature tolérant et prônant la tolérance (Mes ancêtres lointains ont suffisamment été persécutés pour leur religion).

Étant tolérant, j'accepte tout ce que font les autres
 - sauf les appels à l'ostracisme ou la violence envers des personnes ou communautés identifiées par leur race ou tout autre critère fondé sur la personne.
 - sauf, ce qui vient entraver ma liberté d'être ce que je suis et ce que je pense


Par ailleurs la loi française nous guide en définissant ce qui relève de la liberté d'expression et ce qui constitue un délit

En revanche étant tolérant j'ai de grandes difficultés à supporter tout intégrisme qu'il soit religieux ou laïc, politique ou culturel, etc.

Voici quelques unes de mes réactions et réflexions inspirées par les actes terroristes de ces derniers jours et de leur traitement par les média
 
- Je condamne fermement ces actes car chacun doit avoir le droit d'avoir ses propres opinions et de les exprimer. De même que chacun doit avoir le droit de répondre qu'il n'est pas d'accord avec les opinions des autres mais jamais par la violence. Charlie Hebdo en ce sens caricature et égratigne toutes les tendances mais attaque plutôt  des concepts et idées et pas des personnes ou des communautés (Même si cela peut être limite dans certains cas).

- Je partage l'indignation et la tristesse générale et j'ai affiché un dessin de solidarité avec les victimes mais pas celui disant "Je suis Charlie" car je n'adhère pas à beaucoup des idées exprimées dans Charlie Hebdo. J'ai été pendant plusieurs années lecteur de originellement "Harakiri Hebdo" puis de Charlie Hebdo et j'ai arrêté de le lire quand j'ai considéré que les bornes de ce que je considère le "bon goût" et la décence nécessaires à une vie harmonieuse en collectivité étaient dépassées. Je constate que mon opinion devait être largement partagée car j'ai cru comprendre que Charlie Hebdo n'était édité qu'à 50000 exemplaires avant les actes de terrorisme.

- J'ai un sentiment de chaleur au corps et de fierté quand je vois la mobilisation spontanée en faveur de la liberté de penser / de la presse / ....même envers un média qui restait confidentiel. Mais je n'ai pas aimé les tentatives de récupération politique qui ont pu se manifester à l'occasion de cette mobilisation.

- Je trouve injuste que, les premiers jours, on ait entendu citer surtout les noms de 5 victimes "connues" et qu'on ait oublié les autres membres de la rédaction et surtout les victimes collatérales

- Je ne peux pas m'empêcher de trouver un peu choquant la mobilisation internationale autour de l'attaque de Harakiri alors que, par exemple, les massacre chacun de plus d'une centaine d'écoliers par Boko haram et autres groupes islamistes au Nigéria et au Pakistan ont été traités de manière confidentielle. Je pense que la liberté d'enseignement vaut bien la liberté d'expression. Je suppose que le jour où un occidental sera tué par un de ces groupes, les média en parleront aussi "ad nauseum".

- Je trouve paradoxal que certains de ceux qui maintenant défendent la liberté d'expression puissent avoir dans le passé tenté de faire interdire des opinions qui ne leur plaisaient pas. C'est trop facile d'être tolérant envers ceux qui ont les mêmes idées et d'être intégriste envers ceux d'opinion opposée. L'intégrisme c'est comme la liberté, on ne peut pas être à moitié intégriste de même qu'on ne peut pas être à moitié libre. On est intégriste tout court.

- Je ne comprends pas qu'on puisse envisager de demander à la communauté musulmane en particulier de condamner ces actes terroristes : c'est déjà faire preuve d'intolérance et d'amalgame. Par contre il peut être utile pour les autorités religieuses de clarifier et de faire mieux connaître ce que dit réellement le coran.

Voila ce sera tout pour aujourd'hui. J'aurais l'occasion de revenir prochainement sur le sujet de la liberté d'expression. C'est un sujet qui a suscité des dizaines de milliers de commentaires dans les divers forums consultables sur le WEB

Merci de votre attention. Vous pouvez retourner à vos occupations. Ciao, bonsoir.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire