mercredi 4 septembre 2013

La cuisine, une activité harmonieuse? (il n'y a pas que la tomate qui se concentre!)

Quelle merveille culinaire peut-on préparer avec cette
symphonie de poivrons ? 
Ci joint, un billet qui a été d'abord publié sur mon blog gourmand mais qui me semble avoir aussi sa place dans ce blog consacré à l'harmonie.

Faire la cuisine me parait contribuer à l'harmonie du monde: c'est une activité qui demande peu de moyens, qui génère peu de gaz à effet de serre, qui aide à préserver notre santé (en nous évitant les fast food et équivalents), bref, que du bon ! 

La cuisine aide aussi à se concentrer! Qui l'eut cru? (Ou, vu le contexte, serait-ce qui l'eut cuit? )

Lu dans "Le Monde" un article qui fait le constat que, dans notre vie quotidienne, nous sommes de plus en plus sollicités par des signaux de courte durée et que nous traitons comme urgents. Nous "sautons" donc d'une activité à l'autre et de ce fait notre capacité d'attention tend à diminuer....

Comment éviter cette atténuation de notre capacité d'attention et garder intacte notre capacité à rester concentré sur une tâche quand nous en avons besoin?.

Mais c'est bien sûr ! Faire la CUISINE!


Faire la cuisine nous aiderait à exercer et entraîner notre capacité d'attention !

Comme décrit dans l'article du Monde
"L'accélération et l'intensification des stimulations nerveuses ainsi produites affectent la réflexion.
Que faire ?
Nous engager dans des activités qui structurent notre attention. Je pense que les travaux manuels sont un remède. La cuisine, par exemple. Préparer un repas soigné demande une grande concentration. Ce que vous devez faire à chaque étape dépend directement de l'activité elle-même et de la relation avec les objets et les ingrédients. Pratiquer une activité technique qualifiée, telle que faire la cuisine ou jouer d'un instrument de musique, concentre notre énergie. Or nous avons de moins en moins l'occasion de faire appel à nos compétences. Nous avons pris l'habitude de faire faire beaucoup de choses par d'autres : les plats cuisinés, l'entretien de la maison, les menues réparations, etc. Cultiver une activité technique serait un remède face à notre vie mentale fragmentée."

Je savais déjà que faire la cuisine était une activité agréable, qui nourrit notre gourmandise, développe notre sens de l'organisation et fournit un sujet "facile" de conversation et voila qu'en addition, cela entretient et développe nos capacités de concentration ! Je ne peux que vous encourager, vous aussi, à pratiquer et à développer vos dons culinaires.

Que demander de plus! Vive la cuisine !

Voila ce sera tout pour aujourd'hui. Bon appétit, ciao, bonsoir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire