lundi 14 janvier 2013

Viser l'harmonie? Oui, mais comment l'identifier?



Comment choisir? Galette ou gateau des rois?
Quels sont les éléments sur lesquels fonder mon choix?
 Pas facile de se forger sa propre opinion sur des sujets de société sur des sujets complexes ou impliquant de gros enjeux financiers ou des habitudes bien établies . Mon billet d'aujourd'hui va illustrer ce propos.

Vous avez sans doute vu dans les média les conclusions d'une nouvelle étude sur l'impact des maïs OGM et herbicide Round Up sur la santé. Cette étude a été réalisée par l'équipe du professeur Séralini sur une durée de deux ans avec une population de 200 rats répartis en 10 groupes. Gros impact médiatique suite aux photos de tumeurs monstrueuses apparues sur un certain nombre de rats alimentés à partir de maïs NK603 associé ou non à l'herbicide Roundup.
Je me suis intéressé à ce sujet pour essayer de me forger ma propre opinion sur le sujet à partir des informations disponibles.
 
Voici ce que j'ai retenu des mes diverses lectures sur le sujet:
  • Beaucoup de critiques ont été formulées sur le trop petit nombre de rats utilisés pour pouvoir en tirer des conclusions fermes d'un point de vue statistique. Mais la plupart des études qui ont montré l'innocuité du maïs OGM ont aussi été faites sur ce même nombre de rats et ont été acceptées. Score: égalité.
  • La plupart des études toxicologiques sur lesquelles ont été données l'autorisation de commercialisation du maïs OGM n'ont duré que 90 jours. Il y a quelques études réalisées sur des longues durées mais jamais sur ce type de maïs ni associé au Round up lui même mais à son principe actif simplement. Score; indéterminé.
  • Le type de rats utilisés par le Pr Séralini aurait tendance à développer spontanément des tumeurs et pour le type de rats il aurait fallu typiquement avoir des groupes de 65 rats pour se conformer aux règles statistiques. Par contre ce type de rats est celui utilisé pour les études à 90 jours utilisées par Monsanto pour démontrer l'innocuité de ses produits. Score; innocuité à court terme, résultats non significatifs à long terme.
  • Quand à l'indépendance des chercheurs, le professeur aurait été financé par des sociétés intéressées à prouver le danger des OGM alors que les études prouvant l'innocuité ont été réalisées par le fabricant lui même ou pour beaucoup par des personnes ayant travaillé avec ces fabricants et les résultats bruts n'ont pas été communiqués. Score: pas de garantie d'indépendance. 
Conclusion: les éléments disponibles ne me permettent pas de me former ma propre opinion sur l'impact à long terme de cette qualité de Maïs associée à du Round Up. 
Je pense que l'innocuité à court terme a été démontrée mais cela n'offre aucune garantie sur le long terme (Cf. l'amiante, la cigarette, etc.). D'un point de vue pratique, puis-je consommer du maïs OGM?  Je n'ai pas réponse ferme et de toute manière dans beaucoup de pays je n'ai même pas l'information sur la présence de  maïs OGM utilisé ni à plus forte raison sur le type de maïs.

Manquant d'éléments pour me forger "objectivement" ma propre opinion, j'ai donc le choix entre trois attitudes
- L'indifférence: ce n'est pas mon problème, ce n'est pas ma priorité, je consomme ce que j'ai envie de consommer et on verra bien ce qui se passe plus tard, je n'ai pas les compétences pour comprendre le sujet, etc.
- Le rejet: je ne veux pas prendre de risques; je consomme ce que mes grands parents consommaient donc en particulier je ne consomme pas de maïs qui traditionnellement en France était produit en faible quantités et réservés pour la nourriture des animaux ou et encore moins de maïs OGM qui a été transformé par l'homme, j'applique le principe de précaution absolu, etc.
- La confiance: je fais confiance aux corps constitués car ils doivent savoir ce qu'ils font ...et j'espère qu'ils ne se trompent pas

Beaucoup de sujets de notre société moderne sont de ce type. Il est excessivement difficile de se former "objectivement" sa propre opinion car les données sont absentes, trop nombreuses, contradictoires, partielles ou biaisées.
La plupart du temps, nos opinions reposent sur une "idéologie" - une série de valeurs et de croyances qui "nous conviennent" à titre individuel - et qui nous font voir le monde à travers une série de filtres. C'est le phénomène des biais cognitifs qui canalisent notre connaissance d'un sujet et ne nous font voir et prendre en compte que les éléments qui sont cohérents avec et qui renforcent notre série de valeurs et de croyances. J'appelle ceci "tourner en rond avec effet de renforcement des opinions" (ou serait-ce une sorte de tautologie?). Dans tous les cas, je ne pense pas que de tels biais cognitifs facilitent la tenue de débats apaisés et démocratiques nécessaire sur beaucoup de sujets actuels de société.

Dans le même ordre d'idées, j'ai lu un article fort intéressant sur Le Monde du 22 Septembre 2012 "Qui a peur des vérités scientifiques?". Ce qui a retenu particulièrement mon attention dans cet article, c'est le fait qu'il y a "deux écoles de pensée" chez les scientifiques. Pour les rationalistes, un énoncé scientifique est vrai s'il correspond à la réalité du monde. Pour un relativiste, il est réputé vrai s'il fait l'objet d'un consensus parmi les chercheurs à un moment donné. 
Sur le principe j'ai une forte sympathie pour les rationalistes - et on peut être rationaliste sans difficultés pour les "sciences dures" telles les mathématiques, mais dès qu'on aborde les domaines plus complexes, il devient extrêmement difficile de trouver le vrai.

Alors que faut-il croire même dans le domaine scientifique?
Comment trouver et prouver la réalité de l'impact éventuel du maïs OGM sur l'être humain 40 ans plus tard ? Comment attribuer "au delà de tout doute" la responsabilité du réchauffement climatique: l'homme ou un phénomène naturel ?  Il y a des dizaines de tels sujets importants
Sur le sujet du réchauffement climatique, j'ai ma propre opinion: je suis sûr qu'il y a un phénomène de réchauffement climatique et je pense que ce sont les activités de l'homme qui sont responsables, mais ne suis-je pas aveuglé par mes biais cognitifs correspondants?

Comme vous le voyez, très souvent il n'est pas simple de se forger une opinion "objective". Par contre je crois fermement que si on réalise que ce n'est pas simple, tout devient plus facile et la discussion avec ceux qui ne pensent pas comme nous n'en devient que plus aisée.

Voila ce sera tout pour aujourd'hui. Vous pouvez arrêter la lecture de ce blog et reprendre vos avtivités habituelles. Ciao, bonsoir. . 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire