mardi 11 décembre 2012

Relancer la croissance économique? Facile, cela arrive tout seul!


Les rois mages vont-ils nous apporter un regain de croissance?
(Santons du Mexique)




Amis lecteurs, Si vous m'autorisez, j'aimerais partager avec vous une réflexion - peut être pas tout à fait politiquement correcte - mais qui illustre bien les dilemmes et challenges auxquels notre société est confrontée.







Prenons deux sujets
qui ont beaucoup occupé l'espace médiatique recemment
    

         - l'ouragan Sandy qui a ravagé l'état du New Jersey et New York. Dégâts estimés entre 60 et 80 Milliards $.

         - la croissance économique est en panne: elle est quasi nulle en Europe, faiblarde aux USA et ralentit dans les pays émergents.

Changeons de perspectives
  - Certains pensent que c'est le réchauffement climatique qui est à l'origine d'ouragans d'une telle violence arrivant si tard dans la saison et suivant une trajectoire qui n'est pas habituelle.
  - Les USA vont trouver et injecter dans l'économie entre 60 et 80 Milliards $ pour réparer les dégâts causés par l'ouragan Sandy. Cela correspond à environ 1/2 point de croissance du PIB.
  - Il suffit de quelques ouragans de type Sandy par an pour retrouver les 3% de croissance. Soudain le réchauffement climatique devient un élément positif et souhaitable pour la bonne santé de l'économie!!!

Il va sans dire que l'analyse présentée ci-dessus est de l'humour déplacé, une plaisanterie de mauvais goût, une galéjade pour parler provençal!

Qu'est ce que cela prouve?
  - cela prouve déjà que le PIB n'a qu'un lointain rapport avec la richesse et le bien être. La collectivité et les êtres humains qui la composent ne se porteront pas mieux après avoir dépensé les 60 à 80 milliards $ qu'ils ne l'étaient avant le passage de Sandy.
  - les dérèglements dus au réchauffement climatique vont bientôt absorber une part croissante des ressources disponibles sans bénéfices pour la collectivité

Notons en passant que, lors d'une des conférences sur le climat, les pays industrialisés s'étaient engagés à verser aux pays en développement à peu près cette somme de 60 milliards $ pour les aider à s'adapter aux changements dus au réchauffement climatique. Finalement cette somme sera dépensée pour le même usage mais pour les USA et non pour les pays en développement: dommage pour ces derniers!

Au 20ème siècle, la guerre était un des moyens reconnus de "booster" l'économie. Au 21ème siècle, nous comptons sur le changement climatique pour atteindre ce résultat. Quel progrès pour l'humanité!

Voila ce sera tout pour aujourd'hui. J'ai peur que mon article d'aujourd'hui n'offre pas beaucoup de perspectives d'harmonie mais il nous faut bien accepter qu'il y a "des jours avec et des jours sans" (peut être un contre coup de la conférence sur le climat qui vient juste de s'achever à Doha au Qatar). Ciao, bonsoir.
   

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire