mercredi 2 novembre 2011

Ma destination pour un monde plus harmonieux...

Quand j'essaye de définir ce que serait pour moi un monde harmonieux ce serait un monde qui permettrait à chacun de se trouver une place qui lui convient dans la société. A cela il me semble qu'il faut 3 conditions:
  • La satisfaction "garantie" de pouvoir subvenir à ses besoins de base (avoir à manger à se loger, avoir la possibilité de se garder en bonne santé, etc...) 
  • Bénéficier d'une éducation et de formations qui permettent à chacun à trouver des domaines où il peut s'épanouir
  • Une occupation qui permet à tous de s'intégrer dans la collectivité (qui sera en majorité ce qui est communément appelé emploi et "travail" mais qui pourrait avoir une acception plus large)


1. Exprimé ainsi, cela peut apparaître presque comme un manifeste des socialistes utopistes du XIXème siècle. Mais il y a deux différences majeures :
  • l'accent mis sur l'épanouissement individuel. La pensée socialiste originelle favorisait toujours une approche collective et le "bonheur des peuples" au détriment, si besoin de celui de 'individu. 
  • et le fait que pour moi ces conditions doivent pouvoir être atteints avec une économie de type libéral et dans un monde ouvert sur l'extérieur
Une économie de type libéral car c'est le seul système qui est capable de fonctionner efficacement. Par contre cela ne peut pas être le système "ultra libéral" très en vogue depuis le début des années 80 car beaucoup des conditions précitées ne peuvent pas être réalisées sans une intervention de la collectivité pour mettre en place des structures, des systèmes, des règles légales et éthiques.

Ouvert car la "mondialisation" (Je sais cela peut être pris comme un gros mot) est un état de fait et parce que je pense qu'une mondialisation "intelligente" est source de richesses matérielles et intellectuelles.

2. C'est un monde qui ne serait certainement pas "égalitarien" (je viens d'inventer ce mot à partir de l'anglais "egalitarian"). Il y aurait des différences entre les individus -peut être autant que maintenant- ne serait-ce que parce que certaines personnes ne peuvent s'épanouir qu'en ayant "toujours plus". Mais où on s'efforcerait d'édicter et de faire respecter des règles pour éviter le sentiment et la réalité d'inégalités de traitement. Donc halte aux évasions fiscales, aux passe droits liés à la position ou à la richesse, aux petites et grosses combines,.... Et ce n'est pas une utopie: cela fonctionne presque ainsi dans certains pays nordiques...alors pourquoi pas chez nous. Il "suffit" de le vouloir et de mettre en oeuvre les actions requises. Rappelez vous Sénèque "Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, c'est parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles". J'aurais l'occasion de revenir sur ce point dans un prochain billet.

Je m'aperçois que j'ai abordé ma vision d'un monde harmonieux comme j'ai depuis très longtemps abordé tous les problèmes professionnels que je rencontrais. Définir un "cahier des charges" (Les 3 conditions précitées) puis comparer ce cahier des charges à la situation existante, en déduire des approches et des solutions qui permettent de combler l'écart entre les situations existantes et les conditions et, ensuite il "suffit de mettre en oeuvre". Dans ma vie professionnelle j'ai souvent eu les moyens de mettre en oeuvre moi même ou d'influencer d'autres pour permettre cette mise en oeuvre. Dans le cadre d'un "monde harmonieux", la mise en oeuvre ne peut être réalisée que par les politiques...mais chacun peut essayer d'influencer les politiques à son niveau. Alors pourquoi se priver et ne pas rêver de ce que serait un monde harmonieux...Il y aura peut être moyen de faire aboutir ce rêve!

Le présent billet a défini les grandes lignes du "cahier des charges" (Les trois conditions). J'aurais peut être l'occasion de plus détailler certains éléments de ce cahier des charges. Les prochains billets passeront en revue beaucoup de domaines de notre monde existant (Éducation, Emploi, Logement, Éthique,...) et essayeront de proposer des pistes de réflexion et d'action pour faire converger ces domaines de leur situation existante vers une situation "plus harmonieuse", plus en ligne avec le cahier des charges. Vaste programme qui devrait m'occuper au moins pour l'année à venir...

Amis lecteurs, j'espère que vous aurez la patience de m'accompagner dans ce voyage "au bout de l'harmonie". Je serais vraiment ravi d'avoir votre opinion et vos idées dans ce domaine. Nous pourrions partager et confronter nos points de vue, ce qui ne pourrait qu'agrémenter le voyage et le rendre plus riche. Et rappelez vous cette parole du vieux sage chinois "Ce n'est pas le but du voyage qui est important, c'est le trajet que l'on suit pour l'atteindre".
Ce sera tout pour aujourd'hui. A bientôt, dans un prochain billet pour débuter notre voyage vers un monde plus harmonieux. Ciao, bonsoir.

P.S.: Avez vous aussi noté que quand on ne connait pas l'auteur d'une citation, on a tendance à l'attribuer à un "vieux sage chinois". Je me demande à qui les chinois attribuent l'origine des citations dont ils ne connaissent pas l'auteur!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire