samedi 22 janvier 2011

Nous n'avons pas les mêmes valeurs! Vous ai-je bien compris?


Est ce suffisant pour être compris?

Je reviens au livre de Stéphane Hessel, "Indignez vous!", et aux milliers de commentaires, discussions, éditoriaux  que l'on trouve dans les média à propos de ce livre.  J'ai lu quelques dizaines de ces commentaires et cela m'a fait penser à deux éléments importants pour l'harmonie de la vie dans une collectivité:
  • d'une part la diversité d'opinion que l'on trouve dans une collectivité et la richesse que cette diversité peut apporter à la collectivité
  • d'autre part la difficulté à communiquer et à se comprendre au sein d'une collectivité et de l'importance d'être compris
Je vous invite à me suivre pour une visite guidée dans ma vision de ces deux notions et à la suite de cette visite, je serais enchanté si vous, amis lecteurs, m'invitiez à visiter et à comprendre votre point de vue sur ces deux sujets. Ce billet et le suivant traiteront de la difficulté à communiquer et à se comprendre et  les billets ultérieurs traiteront de la diversité.

Si vous vous rappelez, dans mon billet précédent, j'ai écrit que j'avais lu le livre de Stéphane Hessel et que on ne pouvait qu'être d'accord avec ce qu'il disait (Voir le billet précédent). Or beaucoup des milliers de commentaires parus dans les médias sur ce livre manifestent un désaccord ou une franche hostilité aux propos de Stéphane Hessel. Donc manifestement tout le monde n'est pas d'accord et j'ai eu tort d'écrire que on ne pouvait qu'être d'accord. Essayons de comprendre pourquoi certaines personnes sont opposés ou hostiles.  Voici quelques uns des arguments que j'ai trouvé
  • Un certain nombre lui reprochent la nostalgie qu'il manifeste pour les "avancées" sociales mises en place par le  Conseil National de la Résistance (CNR), soit parce qu'ils jugent qu'elles doivent^toujours exister mais adaptés au monde moderne, soit parce qu'ils pensent qu'elles ne devraient tout simplement ne plus exister.
  • D'autres commentateurs lui reprochent sa défense de la cause palestinienne et les attaques qu'il exprime sur la politique de l'état d'Israel
  • Certains lui reprochent de prôner l'indignation, stérile d'après eux, car ils ne trouvent pas dans le livre un encouragement à aussi agir pour s'attaquer aux sources d'indignation.
  • Certains lui reprochent de prôner la contestation permanente qui empêcherait la mise en place des règles nécessaires à une vie en collectivité
  • D'autres se focalisent sur le fait qu'il se présente (est présenté?) comme juif alors qu'un seul de ses parents était juif et qu'il a toujours vécu dans une culture protestante
  • D'autres se focalisent sur la forme, sur l'angélisme et l'utopie du message,
  • ...et c'est loin d'être une liste exhaustive
  • Et moi j'y ai vu un encouragement à trouver des sources d'indignation comme moteur pour agir et, c'est important, agir fermement si nécessaire mais sans violences
Bref nous n'avons pas eu la même lecture du même livre, nous n'en avons pas retenu les mêmes éléments.
  • Sur le fond chacun de nous, au travers du prisme de ses expériences et convictions, a eu sa propre lecture et compréhension du même livre. Si nous avons l'occasion de confronter nos opinions, nous trouverons vraisemblablement que nous ne sommes pas d'accord..mais si nous creusons plus avant nous pourrons peut être découvrir que nous ne parlons pas du même sujet!  
  • Sur la forme, les mots n'ont pas le même sens ou la même portée pour chacun d'entre nous ce qui peut nous amener à des compréhensions différentes et donc à des désaccords même si, d'après nos idées et opinions personnelles, nous devrions être en accord sur le fond.
Il est donc extrêmement difficile de transmettre un message qui soit compris par tous et, compris de la même manière. 
Et je ne parle même pas de la "mauvaise" foi qui peut intentionnellement déformer la compréhension. Je vois un panneau "décharge interdite", je me dis que si on a éprouvé le besoin de mettre un tel panneau à cet endroit c'est sans doute parce que il est "facile" d'y déposer des déchets (Un coin à l'écart et facile d'accès par exemple) et ma lecture du panneau est "Je peux déposer mes déchets à cet endroit".

Ce sera tout pour aujourd'hui. Le prochain billet traitera de la difficulté à communiquer dans les débats et les réformes, sujets qui ont évidemment un impact majeur dans la gestion et l'évolution de toute collectivité.

Merci de votre attention. Votre opinion m'intéresse, tout commentaire au pied de ce billet ou par E mail pascal.vedel7@orange.fr m'enchanterait et avec la confrontation de nos points de vue nous progresserions sans doute dans la compréhension du monde et dans notre aspiration vers plus d'harmonie. Vous pouvez maintenant retourner à vos activités habituelles. Ciao, bonsoir.

P.S: Rappelez moi de vous parler un jour du "Globish". C'est une version de la langue anglaise qui est conçue pour que les personnes de toutes nationalités se comprennent mieux quand elles se parlent en Anglais. Mark Twain(?) a même du dire "Les Anglais et le Américains sont des peuples issus d'une même origine et séparés par une langue commune"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire