mercredi 19 janvier 2011

Susciter l'intérêt, oser et s'indigner

Si j'ai la volonté d'atteindre le sommet, j'oserai et je réussirai!
Je voudrais revenir sur mon article précédent car je pense que j'ai oublié un élément important parmi les éléments qui favorisent l'intérêt. Il faut non seulement l'aborder avec profondeur et intensité et avoir un but mais aussi de préférence avoir eu un minimum de liberté et de libre choix pour choisir le sujet d'intérêt. Il doit être extrêmement difficile de susciter l'intérêt de quelqu'un pour un sujet qu'il rejette d'emblée soit parce que tout simplement "il ne l'aime vraiment pas" soit parce que il a eu une mauvaise expérience auparavant avec ce sujet.  Je ne m'imagine pas avoir un jour un intérêt pour le football même si on m'obligeait (?) à connaître les résultats de tous les match et la vie des équipes et à aller assister à des matchs!. Attention, j'ai bien dit "extrêmement difficile" et non pas impossible!. Peut être que, même moi, je finirai par trouver un intérêt (et donc aimer) le football si je l'abordais avec un but (Jouer en équipe super vétérans?) mais je n'ai vraiment pas envie de tenter l'expérience.

Pourquoi préciser que c'est extrêmement difficile et non pas impossible? Parce que admettre que quelque chose est impossible est complètement contraire à ma philosophie de vie et à mon expérience. Je pense que la maxime "A l'impossible nul n'est tenu" est une des pires que l'on puisse utiliser. Je préfère et de loin les deux pensées suivantes "Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, c'est parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficile" (Sénèque) ou sur un mode plus humoristique mais complètement vrai "Il ne savait pas que c'était impossible alors il l'a fait". Dans mon expérience, si la volonté de le faire est suffisamment forte, tout devient possible! 

La presse s'est faite l'écho du succès inattendu de "Indignez vous" de Stéphane Hessel. Voulant me former ma propre opinion, j'ai donc acheté ce matin l'opuscule (13 pages de texte) que j'ai lu en une dizaine de minutes. Le message que j'ai retenu est un encouragement à trouver des sources d'indignation comme moteur pour agir et, c'est important, agir fermement si nécessaire mais sans violences. Qui peut ne pas être d'accord avec ce message? C'est sans doute la personnalité et la vie de l'auteur combinées avec l'universalité de ce message qui ont fait le succès du livre. Pour en revenir à mon sujet précédent, si l'indignation est suffisamment forte, elle doit pouvoir donner la volonté de faire...et alors tout devient possible.
Mais combien de personnes ressentent une "indignation" suffisamment  forte pour oser et réaliser l'impossible?

Et pour revenir à mon point de départ de ce billet, je pense que on ne peut vraiment  "s'indigner" de quelque chose, que si on le connaît suffisamment, ce qui exige d'avoir un certain intérêt dans le sujet. La boucle est bouclée.

Ce sera tout pour aujourd'hui. Je vous souhaite d'avoir vraiment la volonté de réaliser vos rêves les plus fous et d'oser les entreprendre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire